• Réponse aux menaces de Enedis

     

     

    Suite à un courrier de refus, à un empêchement de pose sur le terrain ou/et à un barricadage de coffret de compteur, Enedis envoie des courriers de plus en plus agressifs au fur et à mesure que le temps passe afin de tenter d'impressionner les usagers de l'électricité.

    Voici une synthèse-analyse de ces courriers et les réponses adaptées que l'on peut leur donner.

     

    Vous pouvez dire non

    Vous n’êtes pas seul : de nombreux habitants ont également exprimé leur opposition.

    Ne vous laissez pas impressionner par le baratin appris par cœur des installateurs. Refusez sereinement mais avec détermination. Dénoncez le harcèlement téléphonique.
    Ne vous laissez pas insulter, traiter de menteur ou d'ignorant. Dans ce cas raccrochez aux nez des mal polis.

    Nous voulons ici, vous rappeler que personne ne peut vous imposer cet appareil chez vous, ni Enedis ni ses sous traitants ni les gendarmes ni le préfet. Aucune loi n'a prévu cette imposition et aucune pénalité n'existe pour punir le refus*.

    S'il est vrai que Enedis est dans l’obligation d’installer ses appareils, les abonnés, eux, ne sont en aucune manière concernés par cette obligation. Les installateurs et leurs commanditaires utilisent cette confusion pour transformer leur obligation d'installer en obligation pour les usagers de l'électricité d'accepter ces véritables chevaux de Troie.

    Ne vous laissez pas impressionner et répondez calmement en utilisant cet argument : “obligatoire pour vous de l'installer, peut-être, mais pas pour nous de l'accepter“.


    L'installateur vous menacera* sans doute en disant que si vous refusez le Linky aujourd'hui vous le payerez demain. En réalité, tous les abonnés de l'électricité vont le payer puisque le coût de ce projet industriel (7 milliards d'euros) sera répercuté sur les factures à partir de 2021.
    * N'oubliez pas que vous avez affaire à des salariés en situation de précarité qui essayent tant bien que mal de gagner leur croute. C'est aussi, malheureusement, pourquoi ils peuvent perdre leur sang froid car nos barrages leur font perdre la prime de rendement.

    Nous vous rappelons également que vous êtes toutes et tous concerné•e•s en tant qu’abonné•e•s. C’est vous qui payez la location du compteur, c’est donc vous qui décidez de garder l'ancien, que vous soyez locataire ou propriétaire. 

     

    Votre opposition peut encore permettre de bloquer ce projet industriel au service du marché, destructeur de l'idée même de service public et grand collecteur de données sur nos habitudes de vie

    Le Collectif vous propose de vous regrouper par village, par quartier, afin de ne laisser personne seul face aux installateurs. En effet, ceux-ci sont incités (par le biais de primes) par leurs employeurs à forcer autant que possible le passage pour installer partout et le plus vite possible ces compteurs. Être groupés pour leur demander de faire demi tour facilitera la tâche et évitera tout incident.

    Nous avons pensé aider à mettre les opposants en relation village par village en trouvant une personne relais dans chaque village, celle qui fera le lien entre les opposants.

    - Voulez-vous bien être cette personne relais pour votre village ?

    - Afin que cette personne relais puisse entrer en relation avec vous, donnez-nous votre contact (mail ou téléphone), nous lui communiqueront.

     

    Entraide et solidarité entre voisins pourront seules permettre de contrer ce projet

    Lorsque le compteur est situé à l'intérieur du logement, il est aisé de ne pas laisser entrer l'installateur. C'est plus difficile d'y échapper lorsque le compteur est dans un coffret à l'extérieur de la maison voire en bordure de propriété. Dans ces derniers cas, il faut rester vigilent car l'opération peut être effectuée sans même que vous vous en rendiez compte. Vous pouvez ajouter un cadenas* au coffret qui vous appartient mais cela ne suffira peut-être pas et le refus affirmé sur le terrain est plus efficace. Si tout le monde protège tout le monde nous arriverons à éviter ce déploiement dans nos villages et par ricochet pourrons-nous faire échec à ce projet de connecter toute la population pour la priver de son pouvoir de décision. Dans tous les cas, vous pouvez aussi envoyer un courrier signifiant votre refus à Enedis (Direction Générale - Service Clients LINKY  5, rue Alsace Lorraine BP 549   65000 Tarbes).

    * On peut aussi garer une voiture contre le coffret, suffisamment près pour en empêcher l'ouverture.

    Vous pouvez également demander soutien et appui aux élus de votre commune. Ceux-ci doivent être témoins de la façon avec laquelle ce déploiement s'effectue. Que la municipalité ait agit ou non pour vous protéger, ils doivent vous assister dans vos choix.
    Six communes de Soule ont des délibérations non invalidées par le tribunal administratif (Tardets, Lichans, Laguinge-Restou, Lacarry, Musculdy et Larrau), elles peuvent donc encore mieux que les autres agir pour tenter d'empêcher l'installation des appareils connectés LInky. Elles le feront d'autant plus que les habitants le leur demanderont.


    Tous ensemble, nous pouvons refuser les compteurs Linky

    merci de nous informer de toutes les actions que vous mènerez afin de nous compter et pour en faire profiter les  opposants dans les autres villages

    Si vous voyez un installateur opérer sur un compteur extérieur,
    demandez-lui d'avertir les habitants et s'il refuse avertissez-les vous-mêmes.
    Aidez-les à s'interposer face à l'employé de
    Solutions 30.

    En Soule, les installateurs circulent en voitures utilitaires blanches avec une discrète inscription “Partenaire Linky“ collée à l'arrière du véhicule. Ils tentent d'opérer discrètement
    Arrangeons-nous pour les rendre plus visibles

    *La CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) a réfléchi dans une délibération en 2016 à la possibilité de facturer un sur-coût du relevé à pied pour les abonnés qui auront refusé le Linky.
    Elle demande que cet éventuel sur-coût soit étudié une fois le dispositif en marche.

    Extrait:
    La CRE demande aux GRD un suivi des surcoûts occasionnés par la relève des compteurs classiques résiduels dans les zones où les compteurs évolués ont été déployés. Ce suivi permettra dans un second temps la mise en place de cette prestation, facturée aux consommateurs qui ne seront pas équipés de compteurs évolués de leur fait, une fois leur zone de déploiement saturée, et après plusieurs relances de la part du GRD.
    Pour lire l'intégralité de cette délibération : https://www.cre.fr/Documents/Deliberations/Decision/prestations-annexes9 (page 10 alinéa 3.5.3)

    Le coût du relevé a toujours été facturé (compris dans le TURPE sur vos factures d'électricité). La CRE prévoit que ce coût pourrait être supérieur s'il devient exceptionnel. Il ne dépend que de nous d'être le plus nombreux possible afin que le relevé reste une opération générale et banale (sans sur-coût donc).
    Il conviendra, si cela devait arriver, de vérifier que ceux qui sont dotés d'un Linky se voient retirer cette facturation.
    Il conviendra également de contester en justice cette éventuelle augmentation du coût du relevé.

    Relevons à notre tour que cette délibération démontre que, dès 2016 alors que le déploiement des Linky ne faisait que commencer, la CRE prévoyait que cet appareil ne serait pas bien reçu et que Enedis ne parviendrait pas à l'imposer partout.

    Face à un refus de pose, Enedis adresse des courriers tentant de persuader d'abord, de faire peur ensuite. Ne vous laissez pas impressionner