• Exposés

     

    SOMMAIRE

    Émission radiophonique réalisée par le Collectif anti-Linky de Soule

    Le génie Électrique - par Jacques Fradin

    Contre la vie connectée et le Linky

    Réponse au secrétaire d'Etat au numérique

    Un petit livre édité par la revue l'âge de faire

    Les explications de M. Monloubou, président du directoire de Enedis

    Les connexions entre finance et politique

    Un dossier de la revue Nexus

    30 minutes pour comprendre

    Association de consommateurs salariés

    La situation en Europe

    Un exposé illustré assez complet

    Le journal Les Echos

    Le Canard Enchaîné

    Machine et Homme, qui dépend de qui ? Un texte de Jaime Semprun

    Les smart grids, un exposé issu de l'Académie de Nancy

    Linky est avant tout un problème de : "DROITS & LIBERTÉS"

    Rassemblement devant la mairie de Bayonne (vidéo)

    Exposés

     

    Émission radiophonique réalisée par le Collectif anti-Linky de Soule
    [avec l'aimable —mais totalement involontaire— participation des promoteurs du réseau communicant : Enedis-Erdf, RTE, Greenlys et Cie]

    Pour enregistrer cette émission, cliquer sur “Ibarola“ puis, sur la page des audioblogs, “télécharger“ sur la droite.
    (Vous pouvez choisir de modifier son contenu pour l'adapter à votre réalité locale)

     

    Le génie Électrique - par Jacques Fradin
    Un texte qui montre ce qui se cache derrière l’imposition à tous les ménages de ces charmants compteurs électriques intelligents nommés Linky. Une machine de surveillance économique et la mise en oeuvre des théories économiques de Jean Tirole, prix Nobel d’économie.
    Par Jacques Fradin - paru dans lundi matin, le 20 septembre 2015

     

    "Contre la vie connectée et le Linky"
    Conférence de Pièces & Main d'Œuvre organisée par ATTAC Pays Basque le 7 mars 2017 à Bayonne.

    Les secrets de Linky
    « Avec les nouveaux compteurs d’électricité (Linky), de gaz et d’eau, nos foyers deviennent « intelligents » : connectés, communicants, producteurs de données. Pris dans les filets électroniques du « big data », nous voilà transparents aux yeux du pouvoir et de l’industrie jusque dans notre intimité, ciblés en fonction de notre “profil”, tandis que les machines pilotent nos vies à notre place. Derrière ce simple boîtier, découvrons la “ville intelligente” (smart city), son idéologie, ses projets et leurs responsables, ainsi que les raisons et moyens de s’y opposer ».

    Pièces et Main dŒuvre, atelier d’enquête critique à Grenoble, auteur notamment de L’Industrie de la contrainte et de Terreur et possession. Enquête sur la police des populations à l’ère technologique (éditions L’Échappée). ​

     

     Le secrétaire d’État chargé du numérique était l’invité de France Inter, le vendredi 13 avril. Interpellé sur le dossier Linky, Mounir Mahjoubi a apporté des explications auxquelles nous, Collectif Anti-Linky 13, avons souhaité répondre

     

    Un petit livre édité par la revue l'âge de faire
    Au départ, les communicants de la boîte étaient sacrément fiers des nouvelles possibilités offertes par Linky, comme en témoigne ce dossier de presse daté de juillet 2015 : « ERDF a bâti un système évolutif utilisant des technologies de pointe, capables de gérer de très importants flux de données. Nous ne sommes encore qu’aux prémices de l’exploitation de toutes les potentialités de ce compteur : Big Data, usages domotiques, objets connectés… » Et Philippe Monloubou, patron d’Enedis-ErDF (1), de confirmer début 2016 : « Nous sommes déjà, à l’heure où je vous parle, un opérateur du Big Data. »

    Un livre qui explique ce qui se cache derrière les nouveaux compteurs : questions sanitaires, enjeux industriels, problématique environnementale, etc.

     retour au sommaire

    Les explications de M. Monloubou, président du directoire de Enedis

     

     Clotilde Duroux, auteur de La vérité sur les nouveaux compteurs communicants,
    sur les connexions entre finance et politique dans l'élaboration du programme Linky

      retour au sommaire

    Un dossier de la revue Nexus

     

    Linky : 30 minutes pour comprendre

      retour au sommaire

     

    Linky est avant tout un problème de : "DROITS & LIBERTÉS"
    (un exposé réalisé par un membre du collectif Stop linky 73)

    Pourquoi :
    1- Parce que linky est un outil de surveillance, 7/7 - 24/24 de la totalité des foyers français, en dehors de tout système pénal.

    2- Parce que nos données personnelles ne seront jamais vraiment ni anonymisées ni protégées :
    http://www.clubic.com/pro/it-business/securite-et-donnees/actualite-715411-donnees-anonymes.html
    http://decryptageo.fr/avec-le-carroyage-applique-au-geomarketing-cartegie-donne-desormais-une-precision-inedite-et-inegalee-a-la-data/

    Et que la CNIL n'est qu'un léger pare-feu sans aucun pouvoir bien qu'elle ait un pouvoir de sanction.

    Voici d’intéressantes bases de données très « anonymes », et personnellement, je ne me rappelle pas avoir jamais donné mon accord :
    http://blog.easyfichiers.com/adresses-des-particuliers/

    Une video : https://www.youtube.com/watch?v=3icDazqSMsY

    À la fin, on t'explique que tous ces vendeurs d'objets connectés ont déjà trouvé la parade pour contourner les préconisations de la CNIL sous couvert "d'amélioration" des services, participation à des statistiques, etc...

    Et que la seule façon d’assurer la sécurité et l’anonymat de nos données personnelles, c’est de ne pas les collecter.

    3- Parce que Linky, c'est de la vente forcée, en imposant un objet inutile*, obsolète, néfaste et très coûteux.

    Alors que de nos jours de nombreux modèles et marques destinés à une même fonction nous sont proposés, nous n'avons "droit" qu'à ce seul modèle unique.

    4- Parce que Linky et Enedis, pourraient s'adonner à des pratiques commerciales trompeuses :

    Le Code de la consommation opère une distinction entre les pratiques commerciales trompeuses par action (article L.121-1 I du Code de la consommation) et les pratiques commerciales trompeuses par omission (article L.121-1 II du Code de la consommation).

    « La tromperie peut en effet également résulter du fait de jouer sur les mots, sans que les informations communiquées ne soient fausses mais utilisant des formules ou des présentations susceptibles d’être mal interprétées par le public »

    « Une pratique commerciale sera qualifiée de pratique commerciale trompeuse par omission si « compte tenu des limites propres au moyen de communication utilisé et des circonstances qui l’entourent, elle omet, dissimule ou fournit de façon inintelligible, ambigüe ou à contretemps une information substantielle ou lorsqu’elle n’indique pas sa véritable intention commerciale dès lors que celle-ci ne ressort pas déjà du contexte. »

    En détournant des rapports d’expertise à leur propre avantage, et en leur faisant dire ce qu’ils n’avaient pas voulu dire (ANSES par ex).

    En changeant par exemple le mode de système de comptage sans avertir le consommateur et en l’obligeant à prendre un abonnement supérieur.

    6- Parce que Linky, cela pourrait être de la concurrence déloyale en faisant beuguer certains systèmes de domotique vendus sur le marché.

    5- Parce que Linky, c’est une mise en danger délibérée d’autrui, en installant un système capricieux pouvant soit prendre feu soit dérégler, voire détruire, les installations électriques intérieures des foyers et même les équipements électroménagers. Un système de chauffage en panne par grand froid chez des personnes âgées ou avec des enfants en bas âge peut être dramatique.

    * Le Linky n’est pas “inutile“. S'il a été pensé c'est qu'il a une utilité.
    Il est l’élément de base du smart grid (la première brique du réseau intelligent comme le nomme les responsables de Enedis). Le smart grid (bien que profondément nuisible) n’est donc pas inutile,
    il permet de piloter le réseau de distribution de la plus fine maille (l'appartement) jusqu’au niveau mondial (interconnexion des réseaux nationaux), c’est son utilité et sa raison.
    Ainsi, il pourrait participer à équilibrer la balance production-consommation mais son objectif premier est de permettre aux fournisseurs d'électricité de diversifier les offres commerciales aussi bien aux clients de l’Hexagone (qui risquent très vite de s’y perdre, comme dans la téléphonie ou le train) en fonction de leurs budgets (inégaux comme on le sait) qu’aux marchands d'électricité qui cherchent à optimiser leur rapport achat-revente en fonction des “lois“ du marché (cours de l’énergie, rapport offre/demande).
    Bref, le smart grid permet au distributeur d’offrir un service de haute qualité aux commerçant dans le contexte d’un marché libéré au maximum des contraintes. Cela se fait évidement au détriment des usagers qui ne sont plus appelés ainsi à présent.
    (Cette note est d'un membre du collectif anti-Linky de Soule)

      retour au sommaire

     

    INDECOSA-CGT, Association de consommateurs salariés



    [Si vous voulez télécharger un document présenté sous la forme ci-dessus, cliquez sur le signe Droit  (en haut à droite). Il vous mènera sur une autre fenêtre qui présente le document en plus grand (sous cette forme, les liens hypertextes sont par ailleurs actifs). Si vous cliquez une nouvelle fois sur ce signe dans cette nouvelle fenêtre, la machine vous proposera le téléchargement (enfin !).]

     

    La situation en Europe

      retour au sommaire

    Un exposé illustré assez complet

     

    Des informations intéressantes dans cet article dithyrambique des Échos

      retour au sommaire

    Le Canard Enchaîné

    Exposés

     

     

    Jaime Semprun

      retour au sommaire

    Un exposé issu de l'Académie de Nancy qui décrit en détail la logique des smart grids

     

     

    Rassemblement devant la mairie de Bayonne le 10 octobre 2017

     retour au sommaire