• A la Une

     

    18 mai 2018

    A la Une

     

    Installateur violenté, Enedis court toujours

    Un autre incendie dans la Loire

    La chanson de Frédérique Fromet : Il était où le gentil ti Linky ?


    source France Inter : https://www.franceinter.fr/emissions/la-chanson-de-frederic-fromet/la-chanson-de-frederic-fromet-04-mai-2018

     

    A la Une

    Midi Libre 27 avril 2018

     

    Une possible explication, au moins partielle, des nombreux incendies de compteurs Linky
    Promotelec, association de conseil en installation électrique dont sont membres, entre autre Enedis et Edf soulève un problème grave lié au protocole utilisé pour la pose des Linky

    Technique

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    voir la fiche Promotelec intégralement

    Or, il s'avère que les installateurs ne respecte pas la norme NF C 14-100

    Notamment parce que les poseurs remplacent le compteur électromécanique par un Linky sur des tableau de bois et un échauffement peut conduire à la flamme contrairement aux platines spécifiques.

    Egalement parce que la même norme interdit de façon absolue d'installer un ré-enclenchement automatique (ce que fait Linky).

    Toujours la même norme restreint les lieux de pose des nouveaux compteurs pour des questions de sécurité alors que les poseurs ne se préoccupent pas de cela et remplacent l'électromécanique par le Linky dans les mêmes conditions.

    Il faut ajouté à tout cela que le Linky contient un disjoncteur interne et que celui-ci est unipolaire au lieu d'être omnipolaire et qu'il est donc susceptible de créer un arc électrique et les conditions de démarrage d'un incendie.

     

    Colmar : Environ 400 personnes contre les compteurs Linky (Dernières Nouvelles d'Alsace)
    Photo L'Alsace/Hervé Kielwasser

     

    Un député questionne le Président du directoire de enedis (Le Dauphiné)
    Il n'est pas si courant de voir de si perspicaces questions posées !

     

     

    La Dépêche - 26/02/2018

    Stop Linky 47 oblige Enedis à reposer l'ancien compteur déjà remplacé

    Le collectif Stop Linky 47, créé à Villeneuve-sur-Lot vient de remporter une première victoire dans la lutte qui l’oppose à Enedis. La semaine dernière, jeudi 22 plus précisément, un compteur Linky, posé sans l’accord des propriétaires de l'immeuble a été enlevé et l’ancien compteur réinstallé.

    « J’avais été mis au courant d’une future installation dans les parties communes grâce au syndicat des copropriétaires de la résidence du Parc, sur le boulevard de la Marine à Villeneuve », explique Philippe Brethes, membre du collectif Stop Linky 47. « Le syndicat a donc convoqué une assemblée générale extraordinaire, et le vote a démontré son opposition à cette installation ».

    L’une des propriétaires qui a voté lors de cette AG détaille : les raisons qui l’ont conduit à voter contre la pose de Linky : « Je suis opposée à ces installations. On nous force la main et personne n’est absolument certain de la non-dangerosité de ces installations. Il y a déjà eu des cas d’incendie, c’est inacceptable », explique-t-elle. Et de rajouter : « Pour ma part, je refuse qu’un tel compteur soit installé dans mon appartement. Le problème qui vient de se dérouler concerne les parties communes de la résidence. Imaginez un incendie, l’ascenseur ne fonctionne plus et impossible de descendre des étages… ».

    Des pressions déterminantes

    À l’issue de l’assemblée générale, les propriétaires envoient des lettres recommandées à Enedis, propriétaire des compteurs et à 5Com, la société chargée de ces installations en Villeneuvois, information transmise au syndic.

    Mais voilà, le 12 février, un installateur a changé le compteur « devant une demi-douzaine d’habitants de la résidence », précise une propriétaire. « En dépit de notre refus, le compteur a malgré tout été changé ».

    Coups de téléphone aux responsables d’Enedis, appui du syndic « qui a fait un travail remarquable », rajoute Philippe Brethes, menace de dépôt de plainte. Jeudi 22, le Linky a été enlevé, l’ancien remis à sa place, « et il semble plus neuf ». Une bataille de gagnée pour les opposants villeneuvois…

    Linky, que du bonheur !