• Technique


     

     

    Voir la preuve de la non fiabilité de comptage des appareils Linky en toute fin de cette page

     

    Technique

    Description du CPL sur Wikipedia
    Le principe des CPL consiste à superposer au courant électrique alternatif de 50 ou 60 Hz un signal à plus haute fréquence et de faible énergie. Ce deuxième signal se propage sur l’installation électrique et peut être reçu et décodé à distance. Ainsi le signal CPL est reçu par tout récepteur CPL de même catégorie se trouvant sur le même réseau électrique. Cette façon de faire comporte cependant un inconvénient : le réseau électrique n'est pas adapté au transport de hautes fréquences car il n'est pas blindé. En conséquence, la plus grande partie de l'énergie injectée par le modem CPL est rayonnée sous forme d'onde radio.
    (le CPL G3—de troisième génération— qui devrait être utilisé pour le Linky, permet un plus grand débit de données ce qui montre bien que si les promoteurs du réseau électrique communicant ont besoin de faire circuler un grand flux de données ce n'est pas simplement pour relever les index des compteurs)

    Description du GPRS sur Wikipedia
    Le General Packet Radio Service ou GPRS est une norme (protocole réseau) pour la téléphonie mobile dérivée du GSM et complémentaire de celui-ci, permettant un débit de données plus élevé. On le qualifie souvent de 2,5G ou 2G+. Le G est l'abréviation de génération et le 2,5 indique que c'est une technologie à mi-chemin entre le GSM (deuxième génération) et l'UMTS (troisième génération).
    Le GPRS est une extension du protocole GSM : il ajoute par rapport à ce dernier la transmission par paquets. Cette méthode est plus adaptée à la transmission des données. En effet, les ressources ne sont allouées que lorsque des données sont échangées, contrairement au mode « circuit » en GSM où un circuit est établi – et les ressources associées – pour toute la durée de la communication. Le GPRS a ensuite évolué au début des années 2000 vers la norme Edge également optimisée pour transférer des données et qui utilise les mêmes antennes et les mêmes fréquences radio.

    Il convient de retenir de ce schéma de principe que ce n'est pas le compteur seul qui pose problème mais bien le système dans sa globalité. Ainsi, même sans avoir de compteur chez soi, on n'échapperait pas aux nuisances produites par ce système puisqu'à partir du moment où les concentrateurs injecteraient leur Courant Porteur en Ligne, tout le réseau basse-tension (du transformateur de quartier à la lampe de chevet) serait pollué par ce courant haute fréquence qui irradierait sur l'ensemble du circuit.
    (Ceux qui s'intéressent à la technique et qui s'y sont initiés pourront lire un rapport d'analyse ici)

     

    Technique

    Concentrateur installé auprès des transformateurs basse tension

     

    "Objetconnecté.com", le magazine de l'Internet des objets
    On comprend bien ici le rôle que le réseau communicant est appelé à jouer. En fin d'article est expliqué comment le CPL permettra d'entrer en communication avec tous les objets du domicile sans l'intermédiaire d'autres systèmes.



    [Si vous voulez télécharger un document présenté sous la forme ci-dessus, cliquez sur le signe Droit  (en haut à droite). Il vous mènera sur une autre fenêtre qui présente le document en plus grand (sous cette forme, les liens hypertextes sont par ailleurs actifs). Si vous cliquez une nouvelle fois sur ce signe dans cette nouvelle fenêtre, la machine vous proposera le téléchargement (enfin !).]

     

    Linky est destiné à télécommander certains appareils branchés sur le secteur afin de moduler leur consommation en fonction des besoins du réseau (et du marché en fonction des cours de l'électricité).
    Sur le schéma ci-dessous (produit par la CRE -  Commission de Régulation de l’Énergie), on comprends bien quels seront les appareils concernés. La différenciation rendue possible par ce dispositif permettra aussi d'appliquer des tarifs différents en fonction de l'utilisation qui est faite de l'électricité. De la sorte le tarif pourra être plus élevé pour la charge des batteries de voiture, par exemple, afin de continuer à taxer l'énergie destinée aux transports (il est à noter que la taxe sur les carburants - TIPP - taxe intérieure sur les produit pétroliers - a changé opportunément de nom en 2011 pour devenir la TICPE - taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques).

    On voit aussi ici qu'il est prévu de "moduler" l'injection des énergies renouvelables. Comprendre : le système Linky est destiné à interrompre la livraison des petits producteurs d'électricité solaire lorsque les besoins de consommation ne les nécessiteront pas. Ce ne sont évidemment pas les centrales nucléaires qui seront ralenties dans ce cas !

    Technique

    TIC = télé-information client

    sources : https://www.cre.fr/Documents/Deliberations/Orientation/smart-grids-recommandations-sur-leur-developpement   page 12/88 de la délibération de la CRE du 12 juin 2014

    Voir également la vidéo de Next-Up à ce sujet

     

    Un appel téléphonique à Enedis suite à des coupures répétées

     

     Revue Silicon.fr


     


     

    Sur la durée de vis des compteurs “intelligents“ ou smart meters.
    Témoignage au Congrès des Etats-Unis (in english) "ces appareils sont aujourd'hui des ordinateurs, ils ont une durée de vie de 5 à 7 ans"

     

    Puissance apparente / Puissance réactive (kWh / kVA)
    Avec un compteurs Linky l'installation électrique disjoncte et oblige bien souvent l'usager à souscrire un abonnement supérieur => plus cher. Explication dans cette vidéo.

     

    Différence de puissance délivrée entre compteur classique et Linky
    Le Linky est doté d'un disjoncteur intégré réglé sur l'abonnement en kVA (kilo volt ampère) alors que les compteurs classiques n'en ont pas (c'est le disjoncteur situé à côté qui est réglé en ampères d'après l'abonnement souscrit. Résultat : avec un Linky les abonnés sont souvent obligés de souscrire un abonnement plus fort (et plus cher).

    Technique

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les "smart grids"

    Greenlys est une expérimentation sur les ville de Lyon et Grenoble de ce que Enedis projette de faire sur l'Hexagone.

    On verra qu'il ne s'agit pas seulement de communiquer une fois par jour le relevé de consommation…

     

    L'agrégateur dirige pour vous (quand le réseau devient intelligent c'est qu'on prend le gens pour des imbéciles)

     

    kVA ou kW ? Pourquoi avec un Linky l'abonné doit souvent souscrire à une puissance supérieur
    (et donc plus chère)

     

    Une explication possible, au moins partiellement, aux nombreux incendies de compteurs Linky
    Promotelec, association de conseil en installation électrique dont sont membres, entre autre Enedis et Edf soulève un problème grave lié au protocole utilisé pour la pose des Linky

    Technique

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Or, il s'avère que les installateurs ne respecte pas la norme NF C 14-100

    Notamment parce que les poseurs remplacent le compteur électromécanique par un Linky sur des tableau de bois et un échauffement peut conduire à la flamme contrairement aux platines spécifiques.

    Egalement parce que la même norme interdit de façon absolue d'installer un ré-enclenchement automatique (ce que fait Linky).

    Toujours la même norme restreint les lieux de pose des nouveaux compteurs pour des questions de sécurité alors que les poseurs ne se préoccupent pas de cela et remplacent l'électromécanique par le Linky dans les mêmes conditions.

    Il faut ajouté à tout cela que le Linky contient un disjoncteur interne et que celui-ci est unipolaire au lieu d'être omnipolaire et qu'il est donc est susceptible de créer un arc électrique et les conditions de démarrage d'un incendie.

    Après quelques semaines de publication sur le site de l'agence, la fiche Promotelec a été modifiée pour faire disparaître le risque de feu (voir cette nouvelle version). On voit ici clairement la complicité en marche.

    Technique


    Une étude hollandaise sur les perturbations dans le comptages des compteurs intelligents
    Des variations pouvant dépasser les 300%

     

    Pour compléter le tableau et faire le lien avec le chapitre Big Data

     

    Les appareils Linky sont tellement peu étudiés pour compter qu'il apparaît que bon nombre d'entre eux fonctionnent de façon tout à fait aléatoire. Exemple, preuve à l'appui :

     

     

    Technique