• Intimidations & menaces

     

    Menaces de Enedis à l'encontre des personnes qui barricadent le compteur afin d'empêcher son remplacement par un Linky

     

    Une réponse à Enedis proposée par un collectif anti-Linky

     

    15 septembre 2017,les maires de Ossas-Suhare, Trois-Villes et Haux sont convoqués devant le tribunal administratif de Pau.

    Le préfet demandait un référé, c'est à dire une procédure en urgence pour suspendre les délibérations des communes. Pourtant, de leur point de vue même, il n'y a pas d'urgence puisque Enedis n'a prévu l'installation de ces compteurs dans ces communes qu'en 2019 ! Largement le temps d'organiser un procès sur le fond de l'affaire, donc. La manœuvre est grossière mais la justice administrative accepte volontiers de s'y plier. Ces procès ne servent qu'un objectif : tenter d'impressionner les opposants.

    Alors que, le jour de l'audience, le résultat du “procès“ ne fait aucun doute le tribunal se laisse un temps pour donner son verdict : suspension des délibérés municipaux.


    Communiqué du Collectif

       Voici maintenant un an et demi que le Collectif anti-Linky de Soule informe et argumente contre l'installation des compteurs communicants que Enedis tente d'imposer dans tous les foyers (voir notre site Internet : linkyrikez.eklablog.com).

       Pendant tout ce temps, nous pensions avoir exposé toutes les raisons qui justifient de refuser ces nouveaux appareils connectés mais la Préfecture vient de nous en fournir une nouvelle en montrant son profond mépris des décisions municipales. Le représentant de l'Etat envoie trois des huit communes de Soule ayant délibéré contre le remplacement des compteurs existant devant le Tribunal administratif de Pau afin de suspendre leurs décisions.

       Le Préfet estime que les maires sont incompétents pour s'exprimer sur ce sujet préférant de toute évidence qu'ils se contentent de dire oui aux demandes émanant de ses services et qu'ils entérinent les directives venant de l'Etat sans broncher. Mais il ne supporte pas que les Conseillers prennent des décisions qui résultent de l'écoute des habitants inquiets avec raison. Et cette attitude méprisante et paternaliste est à l'image de ces compteurs Linky qui ne sont que la “première brique“ (dixit Enedis) d'un méga système d'organisation de la société effaçant le contact humain et qui connecte tous les foyers avec l'objectif de leur ôter progressivement la possibilité de faire leurs propres choix*.

       Le Collectif anti-Linky appelle donc à soutenir ces trois communes et à exprimer toujours davantage le refus de ces appareils.

    *D'après les responsables de Enedis eux-mêmes, cette société deviendrait, grâce au réseau communicant d'électricité, une entreprise du Big Data. Elle récolterait une immense quantité de données sur nos vies et habitudes qu'elle pourrait revendre. C'est ainsi qu'Enedis voit son développement dans l'avenir proche. Elle n'a guère le souci du service au public.


     

    Le SDEPA (Syndicat D’énergie des Pyrénées Atlantiques) logiquement au service des communes se fait menaçant vis à vis des Conseils municipaux


    [Si vous voulez télécharger un document présenté sous la forme ci-dessus, cliquez sur le signe Droit  (en haut à droite). Il vous mènera sur une autre fenêtre qui présente le document en plus grand (sous cette forme, les liens hypertextes sont par ailleurs actifs). Si vous cliquez une nouvelle fois sur ce même signe dans cette nouvelle fenêtre, la machine vous proposera le téléchargement (enfin !).]

     

    L'Association des Maires de France sensée représenter les intérêts des élus locaux face à l’État, les menacent

     

    Lettre de la sous-préfecture au Maire de Tardets suite à la délibération anti-Linky de cette commune

     

    Lettre de Enedis envoyée au Maire de Tardets suite à la délibération de cette commune refusant le Linky
    Elle fait suite à celle de la Sous-préfecture et on notera avec intérêt qu'elle contient la délibération municipale, preuve (s'il en était besoin) de la collusion entre l’État et cette société

    Arrivé au terme de ce courrier et, vu que d'après Enedis la délibération ne vaudrait absolument rien au yeux du droit, on se demande pourquoi cette société a bien pu perdre son temps à rédiger un si long et argumenté courrier…

     

    …et Enedis remet ça en mai 2017 après que la municipalité de Tardets ait rédigé un nouveau refus des compteurs (sous la forme proposée par le cabinet Artemisia, voir "quelques outils pour le refus") et notamment un refus du déclassement des compteurs actuellement en place (annexe IV).
    Télécharger « Tardets Enedis 2017.05 »

     

    Ordonnance au Tribunal Administratif de Pau à la demande du Préfet des Landes contre la ville de Tarnos

     

    En Bretagne, tribunal administratif encore


    voir sur la page "Droit", l'analyse et la mise au pont de Stéphane Lhomme sur cette question

     

    Les consignes de Enedis aux poseurs de compteurs

     

    Instructions aux poseurs en cas d'opposition

    Intimidations & menaces

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Magazine Que Choisir mai 2017 n°558

    Intimidations & menaces

     

    Installation musclée sur l'île de Ré

    Violence encore

    Divers témoignages à Grenoble et agglomération

     

    La gendarmerie

    Intimidations & menaces

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le patron d'une PME ayant décroché un contrat pour l'installation du compteur dans le département de l'Ariège (sur une radio Internet, "Radio Transparence" en avril 2017)

     

    Une plainte déposée pour abus de pouvoir dans le finistère