• Archives du Collectif

    Cette page se lit dans l'ordre chronologique croissant en descendant

     

    mai 2016 Mauléon
    Première réunion publique en Soule
    C'est suite à celle-ci que le Collectif est créé

    Archives du Collectif

     

     

    novembre 2016
    Réunion publique à Tardets

    Archives du Collectif

    (voir presse)

     

     

    11 février 2017
    Mauléon (cinéma Maule-Baitha)

    Le Syndicat d’Énergie des Pyrénées Atlantiques tient son Comité syndical en Soule. Afin d'informer ses délégués communaux et de les alerter sur les agissements de cette structure sensée les représenter, nous allons à leur rencontre et leur distribuons notre tract.

     

    22 mars 2017
    rassemblement de Bayonne
    (sous-préfecture)

    Archives du Collectif

    Mercredi 22 mars 2017, l'Association des Maires de France (AMF) organise avec Radio-France et Public-Sénat une journée entièrement consacrée aux communes dans le cadre de la campagne présidentielle, et tous les candidats à l'élection présidentielle ayant déposé les fameux 500 parrainages seront reçus.

    L'occasion de faire entendre le mouvement anti-Linky. D'autre part, l'entreprise Enedis (appuyée par les Préfets, qui ne sont donc pas au service des citoyens mais des intérêts industriels) attaque devant la justice administrative les municipalités qui prennent des délibérations pour protéger leurs administrés en interdisant le déploiement des compteurs communicants.

    Or, au lieu de soutenir les maires et les conseils municipaux, les dirigeants de l'Association des Maires de France prennent fait et cause pour les industriels et pour les compteurs Linky.

    Les collectifs existants dans le département appuient cette initiative en organisant ce rassemblement local.

    Sur le journal Sud-Ouest (Internet)

    Archives du Collectif

    Un résumé vidéo du rassemblement de Paris

     

     

     

    31 mars 2017
    Réunion publique à Haux

    Archives du Collectif

     

     

    15 avril 2017
    Réunion publique à Viodos
    environ 70 personnes présentes et actives

     

     

    1er Mai 2017
    Prise de parole du Collectif à la manifestation de Mauléon-Licharre
    devant quelque 200 personnes
    Quelques mots prononcés par un membre du Collectif :

    Quelqu'un nous a demandé si ça valait le coup de dépenser tant d'énergie dans cette lutte anti-linky, sous entendu la véritable lutte à mener n'est elle pas celle du prolétariat contre le capital ?

    Mais qu'est ce qu'un prolétaire ? Le prolétaire c'est quelqu'un à qui on a pris tous ces moyens de subsistance et qui se retrouve obligé de vendre pour vivre. La seule chose qui lui reste... sa force de travail. Et bien ce petit compteur électrique va faire de nous des super-prolétaires, dans le sens où il va nous déposséder encore plus profondément.

    Cette force de travail dont le capitalisme s'est nourri depuis la révolution industrielle, il en a maintenant de moins en moins besoin. Ce qui intéresse maintenant ce vampire insatiable ce sont nos données personnelles. Ce petit mouchard installé de force dans tous nos foyers va nous prendre bien plus que notre force de travail, il s'intéresse à notre vie personnelle Sous prétexte de nous faire faire des économies d'énergie, il collectera des informations, il saura à quelle heure on se lève à quelle heure on se couche si on se lève la nuit parce que l'on a des insomnies, jusqu'à quelle heure on regarde la télé… Et avec les objets connectés qui vont se développer dans les années à venir, on aura un ciblage de plus en plus fin de notre intimité. Tout ça pourquoi ? Tout ça pour nourrir les énormes Big Datas où toutes ces données passées à la moulinette des algorithmes alimenteront les publicitaires, les assurances les banques etc etc..Nous contribuerons malgré nous à alimenter la nouvelle économie , encore plus aliénante car elle est destinée à nous fourguer encore de nouveaux produits dont nous nous passons très facilement aujourd'hui, encore plus déshumanisante car nous aurons de plus en plus à nous confronter à des machines au lieu de nous confronter à des humains. Déjà beaucoup de nos relations sociales ne se font plus que par l'intermédiaire des outils modernes de communication....

    Ensuite ils ne feront pas croire que toute cette nouvelle économie sera écologique et résoudra les problèmes énergétiques. En fait si on regarde les publicités d' Enedis concernant les projets de Smart City on voit que l'on fonce tête baissée dans le tout électrique, déjà le système internet, big data compris, consomme une part impressionnante de l'énergie électrique dont moins de la moitié est générée par l'activité humaine le reste est consommé par tous les automatismes (algorithmes, publicités automatiques etc..) et quand le milliard de véhicules qui circulent sur terre seront électriques, on ne nous fera pas croire que l'on fera fonctionner tout cela avec des éoliennes.

    On devra avoir recours à encore plus de nucléaire. Peut être qu'on en reparlera quand on en sera à se battre pour avoir un litre d'eau non contaminée, lors d'une catastrophe comme celle de Fukushima.

    C'est pour cela entre autre que nous pensons que ce combat est éminemment politique et qu'il nous concerne tous, car tout le monde a un compteur chez lui et nous avons un avenir en commun.

    Il est politique parce que le fait de dire nom est un acte en soi politique. Non à la dépossession de sa vie. Non à l'obligation servile à ce qui nous est toujours présenté comme le progrès. Non à l'obligation de subir cette idéologie libérale mortifère. Non à la technologie qui nous déshumanise et nous rend dépendant de toutes ces nouvelles prothèses. Non à la menace des représentants de l'état qui sont au service des industriels par le biais des lois et des réglementations.

    C'est pour tout cela qu'il est important de refuser ces nouveaux compteurs et qu'il est important que des comités se créent partout au Béarn et au Pays Basque, et que les habitants de ce pays aillent voir leurs maires et qu'en notre nom ils prennent des arrêtés municipaux refusant l'installation de ces compteurs, c'est une lutte pacifique et déterminée et qui est à la porté de tous.

     

     

    20 mai 2017
    Dans le cadre d'une mobilisation dans tout l'Hexagone
    Table d'information sur le marché de Mauléon

    Archives du Collectif

     

     

    4 juin 2017
    table d'information et happening
    Müsikaren Egüna Urdiñarbe-Ordiarp

    Archives du Collectif

    Archives du Collectif

     

     

    22 juin 2017
    Réunion publique à Alos-Sibas-Abense de Haut
    20 personnes